Wednesday, 14 Dhu al-Qi'dah 1445 | 2024/05/22
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu
Main menu

La différence entre l’attitude de la Russie envers l’Ukraine et son attitude à l’égard de la Suède et la Finlande

بسم الله الرحمن الرحيم

La différence entre l’attitude de la Russie envers l’Ukraine et son attitude à l’égard de la Suède et la Finlande

(Traduit)

Question :

Pourquoi la Russie a-t-elle déployé sa force militaire à l’encontre de l’Ukraine lorsque celle-ci a dévoilé sa volonté d’adhérer à l’OTAN, alors qu’elle n’a entrepris aucune action militaire à l’encontre de la Finlande qui est devenue, effectivement, membre de l’OTAN, ni à l’encontre de la Suède dont l’adhésion à l’alliance n’est plus qu’une question de temps ?

Réponse :

Afin que la réponse puisse être claire, nous exposons les points suivants:

Premièrement : Nous avons déjà effectué de nombreuses publications concernant l’Ukraine et les raisons qui ont mené la Russie à lui déclarer la guerre :

1-    Dans Réponse à une question datant du 24 janvier 2004, nous avons dit « l’Ukraine a des relations très étroites avec la Russie et constitue un allié très important pour elle. D’autant plus que certains ukrainiens se considèrent comme étant russes et parlent la langue russe et un grand pourcentage de leurs origines provient de la Russie, principalement pour ceux qui habitent l’est de l’Ukraine… ».

2-    Dans Réponse à une question datant du 20 mars 2010, nous avons dit « l’Ukraine, dont la superficie s’étend à 607'700 km2 et la population est de 48 millions d’habitants, se distingue par une situation géographique stratégique aux abords de la mer Noire. Et se distingue aussi par le passage des conduites d’énergies (pipelines), principalement les canalisations de gaz naturel. De plus, elle se distingue par sa position qui relie l’Europe à l’Asie… ».

3-    Dans Réponse à une question datant du 23 mai 2013, nous avons dit « Pour la Russie, l’Ukraine est l’un des pays qui représentent la plus grande importance et en le perdant, l’Ouest se trouvera à ses frontières directes car l’Ukraine constitue un bouclier protecteur du côté européen. Outre son importance économique, puisque les gazoducs russes transitent par l’Ukraine pour atteindre l’Ouest, il faut savoir que la Russie persiste à asseoir à nouveau son hégémonie sur la région qu’englobait anciennement l’Union soviétique et qui comprenait l’Ukraine… ».

4-    Dans Réponse à une question datant du 22 février 2014, nous avons dit « Pour la Russie, l’Ukraine est l’un des pays qui représentent la plus grande importance et en le perdant, l’Ouest se trouvera à ses frontières directes car l’Ukraine constitue un bouclier protecteur du côté européen… puisque l’Ukraine se situe à une distance de seulement, 300 km de Moscou. Et ceci est la raison principale de l’intervention russe en Ukraine… Cela étant, il y’a aussi la présence de la base militaire de la marine russe, la flotte de la mer Noire. L’Ukraine est donc considérée d’une part comme un pont liant l’Europe à la Russie et d’autre part, comme un état tampon les isolant l’une de l’autre ».

5-    Dans Réponse à une question datant du 22 décembre 2021, nous avons dit « l’Ukraine est le jardin avant de la Russie et elle n’est pas comme l’Asie mineure qui est, pour la Russie, une sorte de jardin arrière, de par l’emplacement mais aussi les liens nationaux, la religion et l’histoire. L’Ukraine est la vitrine de la Russie et de son statut international vu qu’elle borde la mer Noire et la contrôle.. Et si la faiblesse de l’état soviétique l’a obligé à délaisser l’Europe de l’est comme étant une zone tampon, la Russie, face à la progression de l’OTAN vers l’est européen, voudrait, du moins, que ses deux voisines, l’Ukraine et la Biélorussie, lui fournissent la zone tampon la mettant à l’abri des dangers de l’OTAN et de l’avancement de son équipement militaire vers l’Est. Aujourd’hui, la Russie veut empêcher l’Ukraine de devenir membre de l’Alliance nord-atlantique (OTAN), ou le soutien de cette dernière».

Deuxièmement : tout ceci démontre l’importance de l’Ukraine pour la Russie, pis encore, elle ne la considère quasiment pas comme un état indépendant d’elle :

Dans son discours du 21/02/2022, Poutine a fait ces déclarations : « Poutine a indiqué que l’Ukraine n’est pas uniquement un état voisin mais fait partie intégrante de notre histoire, notre culture et notre espace moral. Ceux-là ne sont pas seulement nos camarades, nos collègues et nos amis mais ils sont aussi nos proches, nous sommes unis par des liens de sang et des relations familiales… » Agence Anadolu, 23/02/2022. Mais aussi, la Russie considère l’Ukraine comme une région qui l’isole de l’OTAN, autrement dit, une ligne rouge et ce, grâce à son emplacement géographique et stratégique ainsi que sa structure démographique. Elle ne permettra pas à l’OTAN de l’atteindre et Poutine a déjà averti l’OTAN quant au (déploiement de ses forces et ses armes en Ukraine en disant : « élargir l’infrastructure militaire de l’OTAN en Ukraine constitue une ligne rouge pour la Russie et mènera à une très forte riposte»… Noon Post, 4/12/2021). Après l’échec de la Russie dans son entreprise de récupérer l’Ukraine, que ce soit sur la question du partage de la flotte de la mer Noire au début des années quatre-vingt-dix ou sur la question des gazoducs longs et larges construits par l’Union soviétique à l’intérieur de l’Ukraine afin de transporter le gaz des terres russes vers l’Europe, ou dans les affaires commerciales au vu du besoin qu’éprouve le marché russe pour le sucre et les huiles produits par les terres fertiles de l’Ukraine. Ou encore, l’émergence de tendances ukrainiennes qui s’orientent vers l’Union européenne et l’OTAN. Après sa défaite, la Russie a recouru à la force armée comme étant la dernière alternative. Poutine croyait qu’il pouvait, de la sorte, rétablir la position de la Russie sur la scène internationale en tant que grande puissance, supposant  que les États-Unis seraient préoccupés par la question chinoise et qu’ils resteraient silencieux en cas d’attaque russe de l’Ukraine. Mais surtout, Poutine croyait qu’il pouvait dominer l’Ukraine très rapidement et ce, avant même que les Etats-Unis aient bougé étant occupés par le problème de la Chine. Et il était poussé à cela par son idiotie et sa mégalomanie inégalable !! Le résultat est que les États-Unis ont adopté la question ukrainienne, ils lui ont fourni des outils militaires et ont prodigué des entrainements militaires à ses soldats, ils ont aussi rassemblé l’Europe derrière elle et ont attisé la guerre jusqu’au dernier soldat ukrainien et russe tandis que leurs propres soldats observent la situation de loin !!

Troisièmement : Sinon, pourquoi la Russie n’a entrepris aucune action militaire à l’encontre de la Finlande qui a rejoint effectivement l’alliance, ni à l’encontre de la Suède alors que son adhésion à l’alliance n’est qu’une question de temps ? la réponse à cela est ce qui suit :

1-    Bien que la Suède ne soit pas voisine de la Russie alors que la Finlande l’est, elles ne sont pas semblables à l’Ukraine de par leurs positions géographiques et démographiques, ainsi que l’histoire, l’hégémonie, l’économie et la sécurité, comme il est connu. C’est pourquoi, ces deux états ne représentent pas une question de vie ou de mort pour la Russie comme c’est le cas de l’Ukraine. S’ajoute à cela, le regard totalement différent que porte la Russie sur ces deux pays, elle qui ne considère pas l’Ukraine comme étant foncièrement indépendante d’elle, comme il a été mentionné dans les déclarations de Poutine que nous avons citées, d’autant plus qu’elle faisait partie de l’Union Soviétique, or la réalité de la Suède et de la Finlande est totalement différente. En ce qui concerne la Finlande, elle est devenue membre de l’Union européenne dès 1995 et a rejoint l’OTAN en l’an 2023. Quant à la Suède, celle-ci entretient des relations très étroites avec l’OTAN et font régulièrement des entrainement en commun. La Suède et l’un des six membres de l’Union européenne ne faisant pas partie de l’OTAN puisqu’elle a intégré l’UE depuis 1995. Pour cela, la Russie ne peut avancer aucun prétexte, ne serait-ce que formel, pour attaquer ces deux états comme elle l’a fait avec l’Ukraine.

2-    De plus, la Russie s’est engouffré actuellement dans l’impasse ukrainienne et ne s’en est encore pas sortie. Et cette situation la rend inapte à entamer une nouvelle guerre. Et il n’est pas improbable que la Russie ait pris conscience de la taille de ses forces et ses capacités alors que sa guerre en Ukraine atteindra bientôt un an et demi et elle ne l’a toujours remportée; c’est pourquoi, entrer dans une nouvelle guerre alors qu’elle est visiblement impuissante face à l’Ukraine et à l’Occident qui la soutient est très peu probable dans sa situation actuelle.

3-    Il existe un antécédent semblable qu’il est judicieux d’invoquer. Alors que des états tels que la Pologne, la Hongrie, la Bulgarie, la Roumanie, l’Estonie, la Lituanie et la Lettonie, anciennement liés par le pacte de Varsovie (et qui faisaient partie de l’Union soviétique), sont devenus membres de l’OTAN lors de ses vagues d’élargissement ayant lieu depuis 1997, la Russie était en position de faiblesse car elle n’en n’avait pas encore fini avec le reste du chaos causé par la dislocation de l’Union soviétique et elle souffrait encore des retombés de cet effondrement et elle ne s’était pas encore totalement rétablie de ses effets. Elle ne s’était pas encore établie comme une grande puissance politique et économique. Pour ces raisons, la Russie était incapable d’affronter l’Occident et empêcher ces états d’intégrer l’alliance. Aussi, son attaque contre l’Ukraine, qu’elle n’a pas réussi à faire plier et accepter ses conditions, a révélé des faiblesses militaires graves en son sein et sa réputation ainsi que sa position ont été ébranlées. Il en était ainsi dans les années quatre-vingt-dix et c’est pourquoi, la Russie n’est pas dans une position qui lui permet de s’opposer à l’adhésion de la Suède et la Finlande à l’OTAN à cause de son attitude et son impuissance militaire actuelle.

J’espère que l’image s’est clarifiée quant à la différence entre l’attitude de la Russie envers l’Ukraine et celle envers la Suède et la Finlande.

26 Mouharram 1443 AH
13/8/2023

back to top

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes