Wednesday, 16 Jumada al-ula 1445 | 2023/11/29
Time now: (M.M.T)
Menu
Main menu

Media Office
German-Speaking Countries

H.  1 Rabi' II 1445 No: 1445 AH / 01
M.  lundi, 16 octobre 2023

Avec sa solidarité inconditionnelle, l'Allemagne se place du mauvais côté de l'histoire!

(Traduit)

Après la destruction finale et décisive de l'armée sioniste prétendument invincible par les moudjahidines le 7 octobre 2023, le chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré dans sa déclaration gouvernementale qu'assurer "la sécurité d'Israël est et restera la raison d'être de l'État allemand. Cela reste vrai même en des temps difficiles comme ceux que nous vivons actuellement". Le ministère allemand des affaires étrangères a affirmé que l'Allemagne se tenait fermement du côté de l'entité sioniste. Les partis au pouvoir et les partis d'opposition au sein du parlement allemand (Bundestag) ont unanimement appelé à la "pleine solidarité avec "Israël" et à lui apporter tout le soutien nécessaire", sans une seule voix d'opposition. Ces derniers jours, de nombreux hommes politiques de haut rang ont précisé la signification spécifique de cette position : L'Allemagne doit soutenir la politique sioniste de génocide sans aucune condition et par tous les moyens nécessaires. Toute sympathie pour les musulmans de Palestine ou tout appel à la prise en compte de leurs droits ou à la proportionnalité de la réponse et de l'attitude est déplacé dans la guerre menée par l'entité juive contre eux ! Ainsi, la République fédérale d'Allemagne a atteint un tournant critique dans ses relations avec le monde islamique. Elle est devenue vulnérable au risque de glisser complètement dans le cercle des États anticolonialistes, qui seront tenus responsables de leurs crimes par le Khilafah (califat) à venir, avec la permission d'Allah.

Dans son discours devant le parlement allemand le 12 octobre 2023, le chancelier Olaf Scholz a invoqué l'implication directe de l'Allemagne dans le conflit en cours au Moyen-Orient en déclarant : "En ce moment, il n'y a qu'une place pour l'Allemagne, et c'est de se tenir fermement aux côtés d'"Israël". C'est ce que nous voulons dire lorsque nous affirmons que la sécurité d'Israël est l'intérêt suprême de l'État allemand." Il a demandé à M. Netanyahu d'informer l'Allemagne "de toute forme de soutien nécessaire", indiquant ainsi qu'il était prêt à soutenir militairement les sionistes dans leur éradication génocidaire de la population de Gaza. Le débat sur la question de savoir si les soldats allemands seront finalement contraints de mourir pour la sécurité d'"Israël" n'est que l'aboutissement logique d'un tel discours. Le ministère fédéral de la défense a annoncé qu'en plus de deux drones Heron, l'armée allemande soutiendra les sionistes avec d'autres forces et du matériel.

Dans ce contexte, il convient de souligner le consensus absolu entre les partis politiques pour se tenir pleinement et durablement aux côtés de l'entité sioniste. La résolution du Parlement allemand, adoptée à l'unanimité, stipule explicitement que "l'existence continue de l'État d'Israël doit être comprise (...) comme un principe central de la politique étrangère et de sécurité de l'Allemagne. C'est pourquoi il est nécessaire de s'opposer fermement à toutes les forces au Moyen-Orient [...] qui mettent en doute le droit à l'existence d'"Israël" ou qui menacent la sécurité d'"Israël" et la mettent en danger". Ainsi, ceux qui prétendent représenter le peuple se déclarent prêts à sacrifier l'Allemagne pour les intérêts des sionistes dans tous les scénarios imaginables du conflit !

La justification fondamentale de cette vision destructrice de l'intérêt supérieur de l'État découle toujours de la référence obsessionnelle à l'histoire nazie de l'Allemagne. Le chancelier Olaf Scholz a déclaré : "Notre histoire et la responsabilité découlant de l'Holocauste font que nous avons le devoir permanent de défendre l'existence de l'État d'"Israël" et sa sécurité ; cette responsabilité nous gouverne". Le discours dominant selon lequel les Allemands, en tant que peuple, sont satisfaits de leur crime contre les Juifs est devenu un argument d'autojustification ! Selon cette logique, l'Allemagne n'a pas le droit d'exister si elle n'est pas prête à défendre aveuglément une entité juive jusqu'au dernier soldat ! Les massacres sionistes à Gaza et la position de l'Allemagne à leur égard ont révélé la véritable signification de cette rhétorique, qui se traduit essentiellement par "du sang musulman en échange de la culpabilité allemande" ; c'est ce qu'elle signifie en réalité !

Sur la base de cette réalité, Hizb ut Tahrir ne cesse de mettre en garde l'Allemagne contre la tentation de lier son destin à celui de l'entité juive. Si le gouvernement allemand se considère comme responsable de la sécurité d'"Israël", il doit se rendre compte d'une chose : la responsabilité signifie aussi l'obligation de rendre des comptes. C'est pourquoi Hizb ut Tahrir pose la question suivante : L'Allemagne est-elle vraiment prête à assumer la responsabilité de la sécurité d'Israël ? L'Allemagne est-elle vraiment prête à assumer la responsabilité des crimes des sionistes et à prendre part à un conflit inévitable ? Ce n'est qu'une question de temps avant que la Oumma islamique ne retrouve sa souveraineté et ses résolutions politiques sous le Khilafah. À ce moment-là, le système colonial actuel au Moyen-Orient sera renversé et appartiendra au passé.. ﴿أَلَا إِنَّ نَصْرَ اللهِ قَرِيبٌ“Il est certain que l'aide d'Allah est proche.” [Al-Baqara:214].

Bureau des médias du Hizb ut Tahrir

dans les pays germanophones

Hizb-ut Tahrir: Media office
German-Speaking Countries
Address & Website
Tel: 0043 699 81 61 86 53
Fax: 0043 1 90 74 0 91
E-Mail: shaker.assem@yahoo.com

Leave a comment

Make sure you enter the (*) required information where indicated. HTML code is not allowed.

Catégories de Sites

Liens

Occident

Terres Musulmanes

Terres Musulmanes